langue : USA-UK Français Japanese Espana China

Indications :

ALLONGEMENTS UNILATERAUX

Les allongements unilatéraux peuvent être secondaires à des traumatismes, ou sont héréditaires ou congénitaux et concernent les fémurs, tibias et humérus.

TAILLE : NANISME ET PETITE TAILLE CONGENITALE

Le nanisme se situe bien en dessous de la taille standard de la population.

Tous les patients qui sont plus grand que le nanisme sont considérés comme esthétique par les systèmes de santé mondiaux. La petite taille constitutionnelle en dessous de la taille pour laquelle 99.5% de la population mesure plus (-3DS), ou 95% (-2DS) pour certains.

 

TAILLE

Moyenne et Déviations Standard

Femme

Homme

Hors Nanisme

Moyenne

163

176

-1 DS (68% de la population > à cette taille)

160

172.5

-2DS  (95% de la population > à cette taille)

156

169

- 3DS  (99.7% de la population > à cette taille)

153

166

Nanisme

+2DS  (95% de la population < à cette taille)

136

142

Moyenne

125

130

 

ALLONGEMENTS ESTHETIQUES

Pour les allongements esthétiques, il n'y a en général pas de pathologie sous-jacente.

MALADIES OSSEUSES ET DEFAUTS D'AXES

Au niveau osseux, on note des anomalies de l’architecture osseuse, par exemple des déformations des axes osseux (jambes en ‘O’ ou en ‘X’) ou des longueurs (unilatérale avec inégalité de longueur, bilatérale avec nanisme ou petite taille constitutionnelle), et des déformations de la structure ou qualité osseuse comme les dysplasies ou certaines maladies orphelines. Au niveau articulaire, des déformations d’axe peuvent aussi exister, mais également des anomalies plus importantes (déformations articulaires incomplète ou complète par agénésie ou absence de formation de l’articulation, au niveau de la hanche, ou même au niveau du genou avec par exemple absence des ligaments croisés, ou de la cheville, ou du pied. Parfois les tissus mous sont concernés.

Le Dr Guichet a crée de nombreuses techniques permettant des traitements parfois spectaculaires, par exemple pour les allongements (Clou Guichet®, correction 3D sur clou, etc.), ou la reconstruction des ligaments croisés.

Parfois des déformations associées sont notées et forment des maladies individualisées (fémur court congénital, hémimélie péronière ou tibiale, pied bot congénital ou pied bot séquellaire, etc.), avec des raccourcissements parfois importants d’une jambe, atteignant parfois 30 cm ! (image ci-dessous). Certaines autres pathologies assez fréquentes sont notées au niveau du pied comme le metatarsus adductus, l’hallux valgus ("l’oignon") ou le pied plat.

Dans l’esthétique, il n’y a généralement aucune pathologie. On doit cependant le vérifier avant toute opération. Les éléments anatomiques parfois associés sont des changements des proportions et des jambes en ‘O’ ou en ‘X’.